Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • L'art au Bénin

     

     

    L'art au Bénin est apparu comme l'un des plus remarquables de toute l'Afrique. C’est un art royal, formé d'objets dit "de bronze" (statuettes, bas-reliefs, etc...), représentant surtout des scènes historiques. Les techniques ont beau provenir d'une ville nigérienne nommée "Ifé", c'est au bénin que cet art s'est diversifié, arborant un style moins classique, plus flamboyant.

     

    En effet, à partir du 16e siècle, les bas-reliefs sont plus nombreux, plus diversifiés. C'est à cette période que l'art béninois se différencie de celui d'Ifé. Ces bas-reliefs décrivent très précisément les soldats portugais lors de la colonisation, des scènes de la vie quotidienne, des rites royaux, etc.

    Le 17e siècle est à la fois marqué par l'apogée de cet âge du bronze mais aussi par son déclin. Au début du siècle, des cloches et des coffres s'ajoutent aux nombreux bas-reliefs, têtes-portait et statues animalières, sous des formes toujours plus variées. Mais, fin de ce siècle, la décadence s'installe, coïncidant avec une crise d'état née de la traite des esclaves. Les siècles suivant donneront des œuvres mineures.

    Contrairement à l’âge du bronze, l'âge de la terre cuite et du bois ont laissé bien moins de traces. A noter que les œuvres d'arts béninoise en bois sont extrêmement rares car la capitale du bénin fut incendiée en 1897.

    Camille

    Source: https://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-du-benin/4-un-art-royal/

  • Micro-trottoirs

    Aujourd’hui, nous sommes allés à votre rencontre pour vous demander…
    Ce qui vous vient à l’esprit, ce que vous pensez
    du Benin ou plus généralement de l’Afrique

    Lire la suite

  • La vie des adolescents béninois

    Au Bénin, 7.9% des enfants sont déscolarisés ou non-scolarisés. Pour ces derniers, un partenariat entre la mairie, le ministère des enseignements maternel et primaire et l’Unicef a créé un système leur permettant de bénéficier d’une « seconde chance » : ils ont la possibilité, s’ils le souhaitent et s’ils ont entre 10 et 17 ans, d’aller à l’école gratuitement pendant 3 ans.

    De plus, à l’école, les jeunes adolescents peuvent suivre des cours d’éducation et de prévention à la sexualité. En effet, mariages forcés, grossesses précoces et avortements dissimulés sont monnaie courante chez les jeunes filles n’ayant même pas encore atteint la fin de leur puberté.

    En dehors de la vie scolaire, les jeunes aident leurs parents dans les champs, ils pêchent, font de la menuiserie ou construisent des cercueils et des bancs d’école. Certains travaillent dans des maisons privées et des marchés.

    Enfin, même si les jeunes passent la plupart de leur temps à l’école ou au travail, ils parviennent toujours à trouver des moments pour danser !

    Tiphaine, Elena et Elise

     

     

    Sources :

    https://www.youthxchange.net/fr/main/aa005-multimedia-health-centre.asp

    http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/06/08/au-benin-l-education-a-la-sexualite-passe-aussi-par-l-ecole_4943017_3212.html